Dialogue social

Les évolutions impulsées par les Ordonnances Macron, notamment en matière de mise en oeuvre du dialogue social, conduisent à repenser les formes de régulation sociale dans l’entreprise et à mettre en place de nouvelles instances représentatives du personnel (CSE). Les mutations vécues au sein des organisations peuvent, quant à elles, se traduire par une dégradation de la qualité des relations sociales et professionnelles, du fonctionnement des instances représentatives du personnel et de la performance des entreprises.

Pour répondre à ces enjeux, dans le cadre de l’offre du réseau Anact-Aract, l’Aract Corse vous propose :

  • de vous accompagner au sein de votre entreprise en cas de relations sociales ou professionnelles dégradées (Dispositif AReSo)
  • de bénéficier d’un appui pour la mise en oeuvre et le bon fonctionnement de votre CSE (dispositif d’appui au CSE pour les entreprises de 11 à 49 salariés).

     

Les Actions individuelles de l'Aract

Dans le secteur associatif :

Cette structure a été créée en 1983 pour répondre à plusieurs besoins sociaux sur le département. Elle est financée par les pouvoirs publics afin d’aider les jeunes à s’insérer socialement et professionnellement dans la société.
L’association emploie 18 salariés qui occupent différents métiers : conseillers en insertion, conseillers sur des dispositifs européens, agents d’accueil, chargés de relation en entreprise, et des fonctions supports et stratégiques.
La structure évolue dans un environnement interne et externe en mutation. Ces évènements ont altéré la cohésion des équipes et la qualité du travail.

La Direction de l’Association souhaite que l’ARACT l’aide dans la conduite du changement au sein de la structure. Des tensions ont été signalées par le Directeur et ont eu pour effet de fragiliser le dialogue professionnel. Ces situations peuvent engendrer des dysfonctionnements et avoir des conséquences sur l’individu, le collectif et le travail.

Le travail de l’ARACT Corse consiste à restaurer la cohésion collective pour assurer le bon fonctionnement et la pérennité de la structure.

Un des objectifs de l’intervention est de créer l’engagement et l’implication des acteurs de l’association. Des rencontres préalables se sont déroulées avec les différentes parties (direction et représentants du personnel) afin de présenter la démarche d’appui aux relations sociales qui est basée sur l’adhésion des parties et de recueillir les points de vues des participants.
Ensuite, nous nous sommes orientés vers une réunion de contractualisation avec l’ensemble du personnel pour déterminer les sujets qui seront abordés lors d’un séminaire de travail. Ce séminaire s’est organisé autour de 3 journées : une première sur le souhaitable, une deuxième sur le vécu et une troisième sur le plan d’action.

Trois grands thèmes ont été définis : les difficultés de recréer du dialogue, l’évaluation des nouvelles procédures et l’organisation du travail.

Les participants ont également identifié les risques et les limites à cette démarche : avoir des discussions conflictuelles, blesser verbalement les personnes, non adhésion des personnes à la démarche... Lors de cette même réunion, les participants ont proposé des règles d’échanges communes pour favoriser la bonne tenue du séminaire (ne pas couper la parole, garder de la confidentialité, écouter le ressenti de l’autre...).
L’intervenant doit veiller aux respects des règles et au cadre des journées, il a un rôle de facilitateur des échanges entre les parties.

Le séminaire a été programmé sur 3 jours consécutifs : 
- La première journée a été consacrée au souhaitable, chaque participant était invité à s’exprimer sur les sujets identifiés mais en se projetant positivement dans l’avenir.
- La deuxième journée avait pour but de reprendre les éléments de la première journée, mais de les traduire par rapport à la situation actuelle. Plus exactement, les salariés ont été amenés à objectiver des situations où ils ont eu un ressenti négatif. C’est la phase la plus difficile du séminaire, l’intervenant doit être vigilant vis-à-vis des règles d’échanges pour rester sur les faits et non sur l’émotion.
- La dernière journée a permis aux participants d’élaborer un plan d’actions en partant du vécu pour aller vers le souhaitable.
Cette journée a été co-construite avec l’ensemble du personnel qui a pu proposer des actions opérationnelles pour répondre aux difficultés identifiées (communication, organisation du travail...).

Dans les 2 mois suivants, un séminaire sur le bilan de l’offre de service est à organiser. Il doit être l’occasion de redéfinir l’organisation de travail en traitant le cadre de travail, la gestion des compétences, l’évaluation des dispositifs...
Le directeur adjoint ou le directeur vont proposer également des temps d’échanges directs une fois par semaine afin de traiter les sujets d’actualité.
Les participants ont décidé de réinvestir les espaces informels pour s’entraider entre salariés par rapport à l’activité. L’idée est de recréer une solidarité dans le collectif en se sollicitant en cas de problème pour rechercher une solution.
Un temps de suivi est programmé l’année prochaine avec la direction et les délégués du personnel pour consolider les acquis et suivre le plan d’actions.
 

Les actions collectives de l'Aract

Aujourd’hui, le Comité Social et Économique (CSE) est une évolution du cadre réglementaire et une opportunité pour renforcer les compétences des entreprises de 11 à 49 salariés en matière de santé, sécurité et conditions de travail.
Les CSE dans les entreprises de 11 à 49 salariés sont des acteurs incontournables de la prévention des risques professionnels et de l’amélioration des conditions de travail. Toutefois chefs d’entreprise et représentant du personnel se sentent parfois démunis et isolés pour avancer sur ces sujets dans le cadre du dialogue social.

Le Réseau Anact-Aract vous propose une offre de service « à la carte » combinant ateliers et formations qui vous permettra de mieux appréhender vos missions « santé, sécurité et conditions de travail », de contribuer à renforcer vos compétences pour que ces sujets soient au coeur du dialogue social dans l’entreprise. Pour les entreprises assujetties qui en sont démunies, c'est également l’occasion de favoriser la mise en place du Comité Social et Économique.

Cette offre s’adresse conjointement aux membres de la délégation du personnel et aux chefs d’entreprise.
 

Une offre innovante :

•    Un parcours à la carte alliant ateliers de sensibilisation et actions de formation,
•    Un contenu et une animation dédiés aux entreprises de 11 à 49 salariés,
•    La proposition d’une participation conjointe de chefs d’entreprise et de représentants du personnel pour favoriser une approche concertée de la santé au travail dans ces entreprises,
•    Des échanges pratiques et méthodologiques,
•    Dans le cadre d’une expérimentation, les coûts d’animation sont pris en charge.

En région, un premier déploiement a été réalisé fin 2019, l’Aract et la Direccte ont organisé conjointement un atelier sur « l’intérêt d’avoir un CSE » sur Ajaccio, Bastia et Porto-Vecchio. L’objectif était d’offrir un lieu d’échange et de partage méthodologique pour les différents participants.

Suite à l’intérêt des participants, d'autres ateliers suivront sur l’année 2020 sur le thème « mettre en place un CSE » et deux temps de formation seront proposés pour « Améliorer le fonctionnement du CSE » et pour « S’approprier une méthode pour développer des actions SSCT au sein du CSE ».

 

Offre de service - Relations sociales

L'offre de services de l'Aract sur ce thème

Améliorer vos relations sociales

Porté par le réseau Anact-Aract et le Ministère du travail, ARESO (Appui aux RElations SOciales) est un dispositif d'accompagnement des entreprises dans la perspective d'améliorer la qualité et l'efficacité de leurs relations sociales.

 

Les dernières ressources sur ce thème

lire la suite
Image
travail en fromagerie Dialogue social

Dialogue social en Corse : Paroles d’acteurs de l’entreprise

Outil

Dialogue social en Corse : Paroles d’acteurs de l’entreprise

Les dernières actualités sur ce thème

lire la suite
Image
banniere carrousel site web objectif reprise

TPE-PME : 2 dispositifs d'appui à la reprise ou la poursuite d'activité

Pour sécuriser la reprise ou la poursuite de votre activité en ces temps de crise sanitaire, appuyez vous sur 2 dispositifs du MIn

Article

TPE-PME : 2 dispositifs d'appui à la reprise ou la poursuite d'activité

Lire la suite
lire la suite
Image
bannière accord CSE

L’accord CSE, quels enjeux ?

Le nouveau cadre règlementaire énonce un socle commun dans le code du travail pour la mise en place du Comité Social et Économique (CSE).

Article

L’accord CSE, quels enjeux ?

Lire la suite
lire la suite
Image
Teletravail concours SQVT Chiron ALPC

Dossier Coronavirus et conditions de travail

Compte tenu du contexte exceptionnel de la crise sanitaire que nous traversons avec la pandémie de Covid-19, nous vous proposons une série d’articles du rése

Article

Dossier Coronavirus et conditions de travail

Lire la suite